Le Paiement En Ligne Et Sa Grande Mise à Jour De 2021 | Millénia
Haut de page

Le paiement en ligne et sa grande mise à jour de 2021

Le paiement en ligne, que vous connaissez certainement, est l’un des moyens de paiement les plus utilisés. En effet, chaque année 70 milliards de paiements par carte bleue sont enregistrés sur internet en Europe, d’après les estimations de la Banque Centrale Européenne (BCE). Mais si ce chiffre est en pleine augmentation, le taux de fraude l’est également.

C’est pourquoi, depuis le 1er janvier 2021, l’Autorité Bancaire Européenne (ABE) a complexifié les règles du commerce en ligne et ce, pour lutter contre ces fraudes.

 

Homme qui effectue un paiement en ligne

Crédits photo : Midi Libre

Lutter contre les fraudes du paiement en ligne

On parle de fraude à la carte bancaire lorsqu’on constate des débits dont l’origine reste inconnue sur un compte bancaire.

Une majorité de la population a tendance à penser que le paiement en ligne est risqué. Pourtant, les chiffres montrent que la fraude sur les paiements effectués sur internet est sous contrôle et tend même à diminuer, au fur et à mesure que les dispositifs de sécurité s’améliorent. Selon l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France, le taux à la fraude, c’est-à-dire le rapport entre les montants fraudés et les montants totaux dépensés avec ces moyens de paiement, des transactions effectuées à distance sur des sites français reste contenu : 0,173% en 2018, soit 1€ fraudé pour 578€ dépensés. Cette même année, le chiffre d’affaires du e-commerce dépassait les 100 milliards d’euros.

 

Renforcer l’authentification lors des paiements en ligne

Si la fraude peut se révéler être relativement marginale, c’est surtout grâce à l’amélioration des dispositifs de sécurité. C’est pourquoi, depuis le 1er janvier 2021, l’authentification devient obligatoire. Bien que la plupart des sites marchands l’aient adoptée il y a longtemps, elle n’était pas obligatoire mais forcément conseillée. L’Europe a donc décidé de complexifier un peu les règles : désormais, quand nous souhaitons effectuer un achat en ligne, il faut vérifier notre identité d’abord avec un code, puis avec une empreinte digitale ou via la reconnaissance faciale.

 

Réduire les intermédiaires du paiement en ligne

Saviez-vous que, une fois sur dix environ, les paiements par carte bancaire en ligne n’aboutissent pas, ce qui a pour effet de décourager les consommateurs qui, après plusieurs tentatives, abandonnent leurs achats. Mais peu savent d’où vient ce problème. Lors d’un paiement en ligne, nos informations sont d’abord envoyées à notre banque qui les renvoie à :

  • la banque du commerçant ;
  • un prestataire de paiement ;
  • l’entreprise qui gère la carte bleue ;

Il faut que ces trois acteurs se retrouvent pour signer virtuellement un accord autorisant le paiement. Lorsqu’un paiement en ligne ne fonctionne pas, c’est souvent parce que ces trois intermédiaires n’arrivent pas à se trouver à cause de problèmes techniques.

 

Les alternatives

Pour que payer en ligne ne soit pas un parcours du combattant, Reda Charai, jeune entrepreneur parisien, a trouvé une solution. Sans faire l’impasse sur les règles de sécurité, il a décidé de tout simplement en finir avec la carte bancaire, son idée : payer par virement instantané. La solution est simple et rapide : le payeur, au moment de régler ses achats en ligne, va sélectionner « payer par virement instantané » et ne va donc pas avoir à utiliser sa carte bleue, il va tout simplement sélectionner le logo de sa banque. Cette alternative n’oblige à aucun gros changement pour les internautes, mais elle change beaucoup de choses en coulisses : en effet, elle permet de supprimer 2 intermédiaires. Ce virement instantané permet de transmettre directement l’argent du compte du consommateur à  celui du vendeur. Cette solution est gratuite et existe déjà sur plusieurs dizaines de sites français.

 

La Banque Centrale Européenne (BCE)

Crédits photo : cmc markets

Les tendances de paiement en 2021

Bien évidemment, les tendances de paiement qui se dessinent pour l’année 2021 sont impactées par la pandémie du Covid-19. Le virus qui ébranle le monde a forcé les acheteurs à se tourner vers le commerce en ligne et c’est pourquoi les entreprises ont dû faire évoluer leur mode de vente en ligne. Millénia, agence de communication à Bordeaux vous présente une liste de quelques-unes de ces nouvelles tendances :

  • Acheter maintenant, payer plus tard : elle permet aux consommateurs d’être plus susceptibles d’ajouter un plus grand nombre d’articles à leur panier sachant qu’ils auront la possibilité de le rembourser progressivement au fil du temps ;
  • Authentification améliorée : sans impacter l’utilisateur, elle offre une garantie supplémentaire au commerçant pour contrer les commandes frauduleuses ;
  • Les paiements mobiles : cette tendance répond à un besoin pratique des consommateurs qui veulent pouvoir sortir leur téléphone, comme ils sortent leur carte bancaire, pour régler un achat en magasin ;
  • Le paiement via chatbot : ses agents en ligne, en plus de leur aspect ludique et de leur disponibilité, guident les consommateurs dans leurs achats ;
  • Le paiement omnicanal : il permet aux consommateurs de démarrer par le mobile et de terminer leurs achats sur ordinateur ;

 

En résumé, s’il y a bien une chose à retenir sur les changements adoptés en ce début d’année concernant le paiement en ligne, c’est qu’ils ne vont pas chambouler notre quotidien. Il ne s’agit pas d’une grande réforme qui va bouleverser nos habitudes de consommation mais seulement permettre à l’Europe de lutter davantage contre la fraude. En plus de pouvoir utiliser notre carte bancaire pour effectuer un achat en ligne, nous pouvons désormais utiliser les virements instantanés avec certains sites et c’est cette tendance-là qui risque d’être de plus en plus adoptée et de se développer à vitesse grand V. Cette alternative, combinée avec un renforcement d’authentification, permet aux consommateurs comme aux commerçants de ne pas avoir la mauvaise surprise d’être victime de fraude.

Enfin, le domaine des moyens de paiement est un domaine touché et impacté par la pandémie du Covid-19, comme beaucoup d’autres. C’est pourquoi de nouvelles tendances émergent à leur tour, afin de rendre le plus attractif possible l’e-commerce.

Author avatar
Elena Fontanini

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience